Tortoli’ : Un des deux chefs-lieux de la province de Nuoro

Tortolì est le pays le plus populeux et le plus important du point de vue économique de l’Ogliastra, avec ses 12.000 habitants et les établissements industriels, telles que l’Intermare Sarda et la Cartiera de Arbatax. On pense que son nom vient de “Ilio”, c’est-à-dire fondé par les troianes en fuite, mais selon d’autres il signifie seulement “pays des tourterelles”. Les origines de Tortolì remonte au 3000 a.C.environ, témoignées par plusieurs découvertes dans le collines de la zone de Lido de Orrì. Dans le XI siécle le pays faisait partie de la Seigneurie de Cagliari, compris dans la curie de l’Ogliastra. Après la chute de la Seigneurie, en 1258, il tomba entre les mains des Visconti, seigneurs de Gallura, puis des Pisanes et enfin des Aragonaises, qui le donnèrent en fief à Berengario Carroz, faisant partie de la comté de Quirra. Fortifié au cours de 1500, à défense des invasions barbares, apr è s un si è cle il devint chef-lieu de la marquesie de Quirra.

Aujourd’hui Tortolì est considéré le chef-lieu de l’Ogliastra. Son territoire est caracterisé d’une suggestive beauté des côtes, très riches de singuliers récifs de porphyre rouge et de blanches plages parmi lesquelles le Lido de Orri se distingue pour sa sable fin et l’eau limpide. Peu loin du centre habité il y a plusieurs zones archéologiques très intéressantes, la plus grande desquelles est située entre a S.S 125 et la plage de Orri. En localité Monte Terli, à gauche de la plage qui conduit à la mer, on trouve les “Domus de Janas”, qui remontent au 2700-1800 a.C., échancrées dans la roche, composées par plusieurs cavités semi-circulaires et communicantes grâce aux petites ouvertures quadrangulaires. Dans la même zone, à droit par rapport à la route, à 400 m de l’église, en localité S’Ortali et Su Monti, on trouve les traces d’un nuraghe, une tombe des géants et deux menihrs. Près de l’église champêtre de S.Lussorio, à environ 3 Km du centre habité, il y a les ruines d’un village qui remonte à l’époque romaine. Le long les routes de la ville, d è s 1996, on est possible de visiter le musée d’art contemporain à ciel ouvert, appelé “Su Logu de S’Iscultura”, attraction pour nombreux artistes internationaux qui donnent son oeuvre à cette ville. Autre attraction internationale est dèsormais devenue le festival musical de Rocce Rosse & Blues, qui a vu se suivre de mémorables exhibitions des chanteurs tels que B.B. King, Wilson Pickett, Zucchero, Vasco Rossi, David Bowie, Eric Clapton, Pino Daniele.

Résidences

  • Le Dimore della Baia
  • La Villa della Baia 2
  • La Villa della Baia 3
  • Résidence Borgo degli Ulivi
Stintino : Bourg de pêcheurs
Sulcis Iglesiente